Le projet

Un projet européen au service du développement durable

Les activités humaines et surtout les transports sont en partie responsables de l’accroissement de l’effet de serre et par conséquent du réchauffement de la planète.

Pour faire face à cette problématique, une action clé sur le court terme consiste à augmenter l’utilisation de carburants alternatifs afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Pour son approvisionnement en énergie, l’Union Européenne est de plus en plus dépendante des carburants fossiles importés. Or :

  • les ressources pétrolières sont limitées,
  • la demande en énergie est en constante augmentation,
  • les produits pétroliers proviennent de zones politiquement instables,
  • le prix du pétrole est en constante hausse.

Les émissions de gaz à effet de serre par les carburants fossiles contribuent au changement climatique. Cette situation complexe engendre d’importants risques écologiques et économiques pour la société.

C’est pourquoi la Commission Européenne a engagé une série d’initiatives centrées pour la plupart sur le secteur des transports fortement dépendant du pétrole. Elle a par conséquent lancé un appel à projets liés aux biocarburants dans le cadre de l’initiative « Villes aux biocarburants » (Biofuel Cities).

La combustion des carburants fossiles (essence, diesel, kérosène, gaz,…) disperse chaque année plus de 3 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. L’utilisation du biogaz comme carburant (biométhane) permet de supprimer les rejets de fumées dans l’atmosphère et de réduire considérablement la pollution sonore.

Avec le biométhane, les composés les plus nuisibles pour l’environnement (particules, hydrocarbures non méthaniques) sont absents. Par exemple, le fait d’utiliser du biométhane pour alimenter des bus entraîne une réduction de 95 % des particules émises, 99 % de composés soufrés et 70 % des oxydes d’azote par rapport au bus diesel.

 

Le projet européen Biogasmax met en réseau, sur l’ensemble du territoire européen, les différentes expérimentations liées au biométhane afin de partager les expériences et mettre en place des pratiques d’excellence pour la gestion des transports urbains.

 

Le projet intégré BIOGASMAX a pour objectif d’agir sur les problèmes urbains associés à la pollution de l’air, de l’eau et la gestion des déchets. L’idée est donc de rentrer dans le cycle vertueux qui consiste à produire du biogaz à partir de différents déchets que les villes doivent, quoi qu’il en soit, gérer.

Lors de ce processus, BIOGASMAX s’attèle à maîtriser les impacts économiques et écologiques afin de produire du carburant pour les transports sans dommage pour l’environnement.

Les activités de recherche et de développement proposées dans le cadre du projet BIOGASMAX sont étroitement liées aux quatre principaux domaines d’activités techniques suivants :

  • Production de biogaz à partir de différents types de déchets;
  • Concentration du biogaz pour qu’il atteigne la qualité de carburant (biométhane);
  • Distribution pour le transport et injection dans les réseaux de gaz naturel;
  • Utilisation dans les véhicules pour augmenter le nombre de véhicules roulant au biométhane.
 

Contenu des projets de demonstration

Overview of the Biogasmax demonstration sites

Karamel : Communications and Actions